Deutsche Version
Accueil Bettinghausen Chronique
Curiosités pittoresques Liens E-mail

D´aprés la transmission verbale

Déjà au 8ème siècle le Duc de Saxe Widukind avait des possessions à Bettinghausen. Fuyant devant Charles le Grand, on dit qu´il est resté quelques temps à Bettinghausen dans "le haut domaine", un ancien château de remblai germanique.

Dans la Chronique du monastère Rastède prés d´Oldenburg qui date des environs de 1400, il est écrit que l´Empereur Henrich IV a offert en 1059 le village de Bettinghausen au comte Huno d´Oldenburg celui-ci a réorganisé la régie du monastère Rastede.Comme de nombreux documents le montrent, un abbé de ce monastère a eu son domicile à Bettinghausen vers la fin du 13ème siècle.

Grâce aux tous premiers documents, on trouve en 1123, une charte du Pape Calixt II qui mentionne particulièrement l´existence et l´appartenance de Bettinghausen au monastère Rastede.

En 1303, le monastère Rastede vend son siège et ses possessions de Bettinghausen au monastère de Liesborn qui a eu la main mise sur Bettinghausen jusqu´au début du 19 ème siècle. Déjà au 13ème siècle on révèle qu´un noble chevalier est domicilié à Bettinghausen et que celui-ci était une Altesse de la cour de justice. Ensuite Bettinghausen acquiert l´appartenance à la desendance des Berninghausen.

En 1628, Albertine des Berninghausen est épousée par Caspar de Tassigny venant de France, assurant la poursuite de la lignée noble à Bettinghausen.

Au début du 19 ème siècle, les Chevaliers de Bettinghausen vendent le domaine seigneurial des Chevaliers à la famille Von Kleinsorgen en 1935. A la même période, Adrian van der Düsse est à Bettinghausen, un riche propriétaire venant de Hollande. Pendant la guerre de 30 ans, il avait acquis une grande propriété foncière. Ayant baigné dans l´organisation d´un complot de mort contre le prince Moritz von Oranien, Adrian van der Düsse dût s'enfuir et quitter la Hollande. Aux environs de 1650, il a construit à Ostinghausen, un village jouxtant Bettinghausen, le château "Haus Düsse". Aujourd'hui, "Haus Düsse" est un centre national expérimental d'enseignement agricole.

En octobre 1758, pendant la guerre de 7 ans, dans les environs de Bettinghausen, il advint une querelle militaire entre les troupes alliées du Prince Ferdinand de Brunswick et des troupes militaires francaises. Ce combat est entré dans l´histoire sous désignation "action bey Soest".

Depuis 1817, Bettinghausen fait partie de Soest, auparavant Bettinghausen n´avait jamais appartenu à la circonsciption de la Boerde de Soest. Bien que le secteur de Soest soit devenu protestant suite à la réforme religieuse, Bettinghausen lui est resté catholique puisque il fait partie du Duché de Westphalie.

Pendant la 2ème guerre mondiale, la ligne de chemin de fer passant prés de Bettinghausen a été fréquemment bombardée. Aprés la guerre, Bettinghausen a été placé un certain temps sous l´administration des militaires britanniques.

Depuis la réorganisation communale de 1969, Bettinghausen dépend de la municipalité de Bad Sassendorf.

Depuis environ 30 ans, le marécage de Bettinghausen est exploité et le centre de cure de Bad Sassendorf utilise les substances extraites pour les thérapies de traitement. Bettinghausen a été marqué sur plusieurs siècles par des structures agricoles, aujourd'hui il en existe trés peu. Aujourd´hui de nombreuses familles de Bettinghausen exploitent et profitent de la proximité du centre de cure de Bad Sassendorf et ont crée des pensions et proposent des pensions et des logements privés aux curistes et aux touristes.

Venez nous rendre visite ...

 

Accueil Bettinghausen Chronique
Curiosités pittoresques Liens E-mail
Contenu: Ulrich Dalhoff , Gisbert Plaßmann
Conception et programme: Werner Marek
Traduction francaise: Anita Perez-Mertens